La réalité virtuelle aide à former des médecins de la Défense en Australie

La réalité virtuelle aide à former des médecins de la Défense en Australie


Un nouveau logiciel de réalité virtuelle pour augmenter la formation médicale des médecins de combat en Australie a été lancé avec le soutien du ministère de la Défense.

DE QUOI S’AGIT-IL

Développé par la société de formation des premiers intervenants Real Response, le programme Virtual Tactical Combat Care (VTC3) offre aux utilisateurs une expérience de formation immersive et personnalisée pour pratiquer leurs compétences médicales dans une gamme de scénarios, tels que le combat, l’humanitaire et la médecine de routine.

Associé à une smartwatch Garmin, il utilise des données biométriques en direct pour modifier dynamiquement les scénarios virtuels. Les données, ainsi que le résultat de la formation VR, servent de guide pour les séances de débriefing.

Le programme VR est soutenu par le Defense Innovation Hub, qui investit dans de nouvelles technologies qui contribuent à la croissance de l’industrie de la défense australienne.

De plus, ce module s’ajoute à la liste des projets VR proposés par Real Response, qui comprend le simulateur MedEvac VR qui forme des spécialistes militaires et civils de la récupération aéromédicale dans des scénarios médicaux et traumatiques critiques.

POURQUOI EST-CE IMPORTANT

Basé sur un communiqué de presse, VTC3 a été développé pour améliorer la formation médicale de combat tactique, par exemple, en fournissant des soins lors d’un incendie, d’une évacuation et sur le terrain.

Il a été conçu pour soutenir la formation médicale australienne, mais il pourrait également être utilisé par les forces partenaires et mis à profit par les agences civiles, telles que les hôpitaux, les ambulances et les services d’incendie pour leurs besoins de formation.

LA GRANDE TENDANCE

L’industrie de la défense australienne a fait des efforts récents pour suivre la numérisation en cours des capacités de santé à travers le pays. En mai, le Australian Defence Force (ADF) a fait le premier pas dans cette direction en attribuant un contrat de 329 millions de dollars australiens (222 millions de dollars) pour le déploiement de solutions de santé numériques dans toute son organisation.

Un consortium dirigé par l’intégrateur de systèmes Leidos fournira à l’organisation d’ici 2028 une gamme de technologies de santé, notamment le DME, la télésanté, la prescription électronique, la gestion de la pratique, les références électroniques, l’aide à la décision clinique, l’intelligence artificielle et l’analyse de données. également être mis en place pour remplacer le système Defence eHealth existant de l’ADF.

Leave a Comment