Les experts préviennent que les prix de l'Internet mobile augmenteront si l'accord Telstra-TPG est approuvé

Les experts préviennent que les prix de l’Internet mobile augmenteront si l’accord Telstra-TPG est approuvé

Les Australiens pourraient être facturés plus pour leur Internet mobile si un partenariat proposé entre Telstra et TPG est approuvé par le chien de garde des consommateurs.

Des experts en télécommunications ont dit Le nouveau quotidien que si l’accord était approuvé, les deux opérateurs de télécommunications auraient une part trop importante du marché régional de l’internet mobile et pourraient donc fixer les prix sans craindre de perdre des clients au profit de concurrents.

Le rapprochement proposé permettrait à Telstra et TPG d’utiliser l’infrastructure de réseau mobile de l’autre dans les zones régionales pour fournir des services 4G et 5G plus étendus aux clients de l’autre.

Mais NBN Co a déclaré dans une soumission à la Commission australienne de la concurrence et de la consommation que, puisque TPG n’a pas actuellement une grande clientèle régionale, l’accord de partage pourrait permettre à Telstra d’éviter les limites de la concurrence et d’augmenter sa part de marché dans la zone de couverture régionale.

La RCZ englobe des zones périphériques régionales et urbaines et représente environ 17 % de la couverture de la population australienne.

La grande distribution s’agrandit

L’analyste indépendant des télécommunications Paul Budde a déclaré que dans le cadre de l’accord de partage de réseau proposé, un client TPG verrait automatiquement ses services Internet mobiles transférés à Telstra s’il entrait dans une zone non couverte par l’infrastructure TPG.

À première vue, il a déclaré que le partage de l’infrastructure entre les détaillants d’Internet mobile était une bonne chose – mais pas si l’accord est exclusif entre certaines entreprises, comme le serait l’accord Telstra et TPG.

M. Budde a déclaré qu’il fallait une infrastructure neutre pouvant être utilisée par tous les opérateurs de télécommunications, de la même manière que le NBN peut être utilisé par tous les détaillants Internet.

L’accès généralisé au NBN a permis aux petits détaillants en ligne de gagner des parts de marché et d’exercer une pression à la baisse sur les prix.

Un récent rapport de l’ACCC a révélé que les trois principaux opérateurs de télécommunications Telstra, TPG et Optus ont perdu des parts de marché sur le marché de gros NBN au cours du trimestre de mars, tandis que les petits détaillants Internet tels qu’Aussie Broadband ont enregistré plus de clients.

“Le NBN est un système de gros, et tous les fournisseurs de services de détail peuvent utiliser ce réseau, créer et proposer leurs services en ligne”, a déclaré M. Budde.

“Cela devrait être un objectif [for the mobile network].”

M. Budde a déclaré que les Australiens régionaux seraient les plus touchés par le projet de rapprochement Telstra-TPG, car ces marchés bénéficient de moins de concurrence que les marchés urbains et, par conséquent, de moins de pression à la baisse sur les prix.

Telstra détient déjà 48 % du marché national des forfaits mobiles postpayés, et TPG/Vodafone 18 %.

Dans un article de blog publié sur son site Web l’année dernière, Telstra a également reconnu “c’est souvent le seul opérateur de télécommunications” disponible dans les zones régionales.

Ce que signifie la fusion Telstra/TPG pour les consommateurs

L’ancienne directrice générale d’Internet Australia, Laurie Patton, a déclaré que les grands opérateurs de télécommunications comme Telstra ont déjà une “emprise” sur la fourniture des services NBN et que la dernière chose dont les consommateurs ont besoin est d’avoir moins de choix pour leur Internet mobile.

Il a déclaré qu’il n’y aurait pas de place pour la concurrence des prix entre les détaillants d’Internet mobile si les «gorilles des télécommunications» existants continuaient de dominer le marché.

L’absence de concurrence signifierait que les grands opérateurs de télécommunications peuvent fixer des prix plus élevés sans craindre de perdre des clients.

M. Patton a déclaré qu’il s’agissait d'”Économie 101″.

“Si la concentration du marché au niveau des opérateurs de télécommunications augmente, la concurrence diminuera et les consommateurs seront les plus défavorisés”, a-t-il déclaré.

“S’il y a des acteurs dominants sur le marché, ils fixeront le prix.”

Et les clients régionaux seront “absolument” les plus défavorisés, a-t-il dit.

Dans sa soumission à l’ACCC, NBN Co s’est également dit préoccupé par le fait que des opérateurs de télécommunications tels que TPG tentent d’attirer les clients de NBN vers leurs services 5G.

M. Patton a déclaré que NBN Co devrait avoir la première option d’acquérir une infrastructure 5G non allouée pour remplacer son réseau sans fil fixe sous-performant, en particulier dans les zones régionales mal desservies.

Telstra et TPG ont soumis leur proposition à l’ACCC le 23 mai, et l’organisme de surveillance des consommateurs a jusqu’au 17 octobre pour approuver ou rejeter l’accord.


[title_words_as_hashtags

Leave a Comment

Your email address will not be published.