L’Internet sans l’ordinateur : le style des années 1990

L'Internet sans l'ordinateur : le style des années 1990


Nous pensons qu’Internet s’étend aux petits appareils comme une tendance moderne, mais c’est en fait un bon exemple de la façon dont tout fait un cercle. Aujourd’hui, nous voulons que le réseau se connecte à notre thermostat et à notre grille-pain. Mais quelque part entre l’année 1990 et l’année 2010, il y a eu une poussée pour rendre Internet accessible à la majorité des personnes qui ne possédaient pas d’ordinateur. L’appareil prototype, dans notre esprit, était la malheureuse WebTV de Microsoft, mais une vidéo récente de [This Does Not Compute] nous a rappelé une autre entrée dans cette course : L’Audrey de 3COM. Regardez la vidéo, ci-dessous.

De nombreux appareils, comme la WebTV, ont voulu prendre le relais de votre téléviseur pour l’économiser sur un écran. Cela ne sonne pas mal aujourd’hui, mais vous devez vous rappeler que le téléviseur typique de l’époque n’était pas le monstre numérique haute résolution que vous avez aujourd’hui, de sorte que l’expérience de surfer sur le Web n’était pas optimale. L’Audrey avait en fait un joli petit écran et un clavier compact.

L’écran LCD couleur de 7,5 pouces était à la pointe de la technologie. Il y avait même des ports USB, bien que le clavier soit sans fil IR. N’oubliez pas que cela devait être à proximité d’une ligne téléphonique car Audrey devait utiliser son modem 56K qui était à bord. Un “bouton de canal” vous permet de télécharger des pages Web sélectionnées sans avoir à comprendre les complexités de l’Internet dernier cri.

La boîte pourrait envoyer des e-mails, y compris l’écriture manuscrite sur l’écran tactile piloté par stylet et les pièces jointes vocales. Honnêtement, pour son époque, l’Audrey était assez avancée et exécutait le système d’exploitation sophistiqué QNX. Le navigateur n’est cependant pas très utile de nos jours, car le navigateur intégré ne prend plus en charge les protocoles Web modernes.

Tout tourne en rond. L’un des principaux arguments de vente d’Audrey était son centre de communication personnelle. Nous assistons à des tentatives de prise d’assaut à nouveau sur ce marché. D’autres appareils ont massacré Audrey sur le marché. Cependant, toute la catégorie était condamnée, bien sûr.

On avait oublié l’Audrey, mais grâce à [This Does Not Compute] nous avons reçu un agréable rappel. Nous aimons les vieux rétro-ordinateurs. Comme mentionné, nous avons dû penser à la WebTV (plus tard MSN TV). Cependant, notre Chumby nous manque.

Leave a Comment