Marion Cotillard interprète Coco Chanel dans le projet VR “Rencontre(s)”

Marion Cotillard interprète Coco Chanel dans le projet VR "Rencontre(s)"


Marion Cotillard incarnera Coco Chanel dans “Rencontre(s)”, un projet immersif, interactif et multi-sensoriel qui ramène les participants dans le Paris des années folles. Présentée en première mondiale dans le cadre de la vitrine Venice Immersive récemment rebaptisée du Festival du film de Venise pour les projets de nouveaux médias, l’expérience de l’histoire pop mélange des éléments en direct avec des animations 2D et des embellissements XR pour retracer la création de Chanel No 5. Variété lance le teaser ici (ci-dessous).

Commandée par Chanel et produite par le studio parisien Atelier Daruma, l’expérience immersive de 15 minutes met les participants dans la peau d’Ernest Beaux, le parfumeur russo-français qui a créé l’élixir emblématique de l’icône de la mode. Exprimant une version animée de Coco Chanel en anglais et en français, l’actrice oscarisée incarne la créatrice au sommet de sa gloire de reine de Paris, en tant que doyenne de 38 ans et pôle magnétique du modernisme et de l’avant-garde de la ville. scènes.

« Marion a fait un travail incroyable en visualisant, concevant et incarnant cette voix, apportant un mélange mystérieux de force et d’espièglerie », déclare Mathias Chelebourg, directeur du projet et fondateur de l’Atelier Daruma. “Ce fut l’une des périodes les plus fascinantes de la vie à Paris et je suis convaincu que sa performance primée aux Oscars dans ‘La Vie en Rose’ lui a donné l’opportunité de développer un profond sentiment personnel. [connection] avec la période artistique d’avant-garde.

“Nous nous sommes tous sentis incroyablement chanceux de l’avoir à bord de notre aventure et avons été étonnés de voir à quel point le match semblait naturel”, poursuit Chelebourg. “Maintenant, quand je ferme les yeux et que j’imagine Paris en 1921, j’ai Marion dans les oreilles.”

“Rencontre(s)”

L’installation immersive de 15 minutes déplacera les participants à travers des décors en direct, incorporant une animation VR interactive aux côtés de l’haptique – c’est-à-dire liée au toucher – et d’autres éléments basés sur les sens, reflétant l’ambition croissante de Venice Immersive pour les «expériences virtuelles multicouches».

“Nous voulons exprimer pleinement toute la gamme des projets XR”, déclare Liz Rosenthal, commissaire de Venice Immersive. « Ce projet d’installation va au-delà de la simple mise en place d’un casque ; il y a des expériences haptiques et des choses que vous pouvez réellement voir à l’extérieur.

« Il y a aussi les odeurs », ajoute Rosenthal. « C’est toute une installation hybride incorporant l’odorat et le toucher, dont Mathias est un maître.

« C’est aussi un exemple très intéressant de la manière dont une marque aussi puissante que Chanel se penche sur les médias immersifs », déclare le curateur Michel Reilhac. « Dans ce cas, ils ont essentiellement demandé à Mathias de créer une pièce pertinente pour leur propre histoire – une pièce narrative et non promotionnelle, et qui raconte l’histoire d’un symbole très significatif de notre époque. C’est donc une collaboration très intéressante entre un artiste et une marque.

“Rencontre(s)”

Leave a Comment