Optibus exploite 100 millions de dollars à une valorisation de 1,3 milliard de dollars pour sa plate-forme d'opérations de transport en commun basée sur l'IA – TechCrunch

Optibus exploite 100 millions de dollars à une valorisation de 1,3 milliard de dollars pour sa plate-forme d’opérations de transport en commun basée sur l’IA – TechCrunch

Le transport en commun a rebondi avec le retour de la vie urbaine après le COVID 19, et aujourd’hui, une startup qui développe une technologie pour l’aider à fonctionner plus facilement annonce une importante levée de fonds pour répondre à la ruée. Optibus, qui utilise l’IA pour aider les organismes de transport public et leurs partenaires de transport en commun à planifier et à exploiter leurs réseaux, a levé 100 millions de dollars, un financement qu’il utilisera pour continuer à élargir sa gamme de produits et son empreinte commerciale plus large, PDG et co-fondateur Amos Haggiag a déclaré dans une interview à Londres cette semaine.

Le financement de série D valorise Optibus à 1,3 milliard de dollars, ce qui, selon la startup israélienne, en fait la première « licorne » dans l’espace technologique des transports publics.

Insight Partners, Bessemer Venture Partners, Verizon Ventures, Pitango First & Pitango Growth, Tencent et SOMV Momentum font partie des investisseurs de ce tour, ce qui porte le total levé par la startup à 260 millions de dollars et intervient environ 14 mois après qu’Optibus a levé 107 millions de dollars. dans une série C à une valorisation de 400 à 500 millions de dollars.

C’est un grand pas en avant, mais dans une période où de nombreuses startups en phase de croissance ont trouvé difficile de lever plus d’argent, Optibus se distingue comme un exemple de la façon dont le bon mélange de timing et de traction peut encore conclure des affaires.

L’entreprise compte désormais des clients dans plus de 1 000 villes, soit le double d’il y a un an ; et ses employés sont également passés à 300 (au lieu de 120). Au total, Optibus est utilisé pour suivre et alimenter environ 2,5 milliards de trajets sur les bus, les tramways, les métros légers et les métros chaque année dans le monde entier. (Remarque : dans le cadre de la pression des transports en commun pour davantage d’options multimodales pour les utilisateurs, Optibus intègre également des données sur les points d’accès publics pour vélos, scooters et taxis, mais ne fournit pas de données sur leurs déplacements – pas maintenant, du moins.)

L’ascension d’Optibus marque un moment critique pour le monde du transport public.

Les services de transport en commun comme les bus et les métros ont été durement touchés au cours des deux dernières années, le nombre d’utilisateurs ayant diminué d’environ 80 % dans le monde à la suite du COVID-19 : les gens sont restés plus chez eux pour travailler ; lorsqu’ils sortaient, ils voulaient généralement éviter tout contact avec les autres et les foules restaient donc à l’écart des transports en commun; et les organisations de transport public elles-mêmes ont également réduit les services et le flux de passagers pour se conformer aux règles de santé publique.

Cela est largement revenu maintenant, avec des nombres moyens maintenant à 80-90% de ce qu’ils étaient avant le COVID, a déclaré Haggiag. Mais ce n’est pas toute l’histoire.

Même avant l’arrivée de COVID-19, a-t-il ajouté, l’utilisation des transports en commun connaissait une baisse générale dans un certain nombre de villes, car les gens choisissaient de marcher, de faire du vélo et du scooter – ou de commander des trajets à partir de la nouvelle vague de services de type taxi en ligne – aux côtés de l’option toujours populaire d’utiliser leurs propres voitures.

Mais en même temps, a-t-il ajouté, les villes se développent, le concept de «méga ville» devenant plus courant et… plus méga, et cela se traduit par une augmentation du besoin de transports en commun.

“De loin, l’un des plus grands changements démographiques de notre époque et de l’histoire sera la mégapole”, a déclaré Haggiag. “Nous ne parlons pas de centaines ou de milliers ou même de millions de personnes supplémentaires dans les villes, mais de milliards.”

Ainsi, alors qu’Optibus est souvent parachuté dans des systèmes de transport en commun établis – où “tout est une technologie ancienne, ou tout simplement pas de technologie du tout”, selon l’estimation de Haggiag – il trouve également une nouvelle vague de projets entièrement nouveaux dans les marchés émergents où la tendance des mégapoles est vraiment en pleine effervescence. Dans un exemple, il travaille avec Kampala en Ouganda pour construire un nouveau système de bus à partir de zéro, a-t-il déclaré.

Cela joue sur la croissance d’Optibus en tant qu’entreprise.

La startup s’est d’abord fait un nom grâce à ses outils de planification basés sur l’IA – utilisés pour aider les organisations de transport à déterminer la meilleure façon de gérer les ressources de transport en commun contre les heures de pointe, les périodes creuses, les règles de distanciation sociale et plus encore, qu’elles ont également utilisées pour partager. données avec des services destinés aux clients, tels que des applications de navigation tierces en temps réel.

Maintenant, Optibus évolue vers un ensemble plus large de fonctionnalités. Ceux-ci incluent, plus récemment, un nouveau moteur d’analyse, appelé Ridership Insights, qui fournit des données plus granulaires basées sur les itinéraires, y compris des données d’embarquement et de débarquement basées sur l’heure et la date, pour prendre des décisions de planification plus éclairées.

Et, à venir en juin, il lancera une pile d’opérations qui offrira à ses clients une plate-forme de bout en bout pour la gestion des personnes et fournira des données et des services en temps réel à leurs chauffeurs et autres employés. Cela s’étendra potentiellement pour inclure des systèmes qui remplacent les systèmes radio que les chauffeurs de bus utilisent pour obtenir des mises à jour sur, par exemple, un changement soudain de trafic dû à un accident sur l’itinéraire.

Optibus construit beaucoup à partir de zéro, mais il a également recruté de petites startups de transport pour se doter de nouvelles technologies et de nouveaux services. Le mois dernier, il a annoncé l’acquisition de Trillium, basé à Portland, dans l’Oregon, qu’il a acquis pour environ 10 millions de dollars. Pour compléter la plate-forme B2B existante d’Optibus, Trillium a développé une technologie pour fournir des données aux passagers, utilisées à la fois pour remplir des données plus précises dans des applications de navigation tierces, mais aussi potentiellement pour que les opérateurs de transport créent et fournissent leurs propres applications, au moyen d’un white- service d’étiquettes.

“Les agences de transport comprennent que la plupart des pays du monde utilisent des applications comme Google Maps, donc le premier objectif est de s’assurer que les données sont super précises pour celles-ci”, a déclaré Haggiag. Mais créer leurs propres applications est une évidence, un moyen de fournir des informations plus directes et de glaner plus de données sur leurs clients et leur utilisation, de vendre des billets directement et plus encore. “Il y a une chance de montrer tout cela plus immédiatement dans les applications”, a-t-il ajouté.

En termes de concurrents, Haggiag a déclaré qu’il existe un certain nombre d’acteurs localisés fournissant des parties de la «pile technologique» – si vous pouvez l’appeler ainsi – des services pour aider à surveiller le trafic et envoyer des messages aux utilisateurs, et des systèmes ERP et CRM qui sont utilisés par les organisations mais ne rejoignent pas les données montrant que les réseaux fonctionnent vraiment. Réunir tout cela ensemble est ce qui semble attirer les clients.

« Optibus combine l’innovation et l’expertise du transport public comme personne d’autre dans l’industrie. Leur logiciel révolutionne nos activités et nos opérations quotidiennes, ainsi que l’expérience des passagers. Optibus est l’avenir du transport public et nous célébrons cette étape fantastique avec eux », a déclaré Carla Stockton-Jones, directrice générale britannique de Stagecoach Group, le plus grand opérateur de transport public du Royaume-Uni, dans un communiqué.

“Optibus a modernisé l’industrie et aidé les villes du monde entier à offrir un transport de qualité et fiable à leurs résidents. En tant qu’investisseurs de longue date dans l’entreprise, nous sommes ravis de poursuivre notre partenariat avec Amos et l’équipe », a déclaré Teddie Wardi, directeur général d’Insight Partners dans un communiqué. “Nous sommes impatients de travailler avec Optibus alors qu’ils continuent de croître et de se développer.”

« Pour SOMV Momentum, Optibus représente tout ce qui est génial en technologie ; numériser et bouleverser les fonctions de base de la société d’une manière qui sert le bien commun, à la fois en qualité de service et en impact environnemental, tout en étant un îlot de croissance solide, ce qui est primordial pour nous dans les conditions de marché actuelles », a ajouté Merav Rotem Naaman, associé commandité chez SOMV Momentum. “Nous sommes très fiers de poursuivre ce voyage avec Amos et sa formidable équipe.”

Leave a Comment

Your email address will not be published.