Pourquoi les utilisateurs d’argent mobile de Vodacom l’évitent

Pourquoi les utilisateurs d'argent mobile de Vodacom l'évitent


Par JAMES ANYANZWA

L’opérateur de téléphonie mobile tanzanien Vodacom a perdu 103,8 milliards de Tsh (44,34 millions de dollars) de revenus après que 1,3 million de clients aient abandonné les services d’argent mobile en raison d’une taxe imposée par le gouvernement en juillet de l’année dernière.

La société de télécommunications, qui est cotée à la Bourse de Dar es Salaam (DSE), a révélé dans son dernier rapport annuel (2022) que les prélèvements augmentaient considérablement le coût des transactions d’argent mobile.

Ses revenus M-Pesa pour les 12 mois jusqu’au 31 mars ont chuté de 7,6% à 329,6 milliards de Tsh (140,8 millions de dollars) en raison de la taxe litigieuse, selon le rapport.

“Bien qu’il soit difficile d’ignorer l’impact de la taxe, nous sommes encouragés par une attitude de plus en plus ouverte du gouvernement à ce sujet”, a déclaré le président du groupe Justice (Rtd) Thomas Mihayo.

“Nous restons optimistes qu’en collaboration avec le gouvernement, nous trouverons des solutions qui feront progresser la réalisation des avantages que la technologie peut apporter au pays et l’inclusion financière. L’introduction de la taxe sur l’argent mobile au cours de l’année a été une évolution malheureuse pour l’inclusion financière en Tanzanie. » En juin de l’année dernière, le gouvernement tanzanien a modifié la loi sur les communications électroniques et postales et a imposé une taxe comprise entre 10 Tsh (0,004 $) et 10 000 Tsh (4,27 $) sur les transactions d’argent mobile, en fonction du montant envoyé et retiré.

Cependant, à la suite d’un tollé public, le prélèvement qui est entré en vigueur le 15 juillet 2021 a été réduit de 30 % en septembre 2021 et de 43 % supplémentaires à partir du 1er juillet, ce qui se traduit par une réduction totale de 60 % depuis l’introduction de la redevance.

Publicité

A lire aussi : La Tanzanie licencie un travailleur pour s’être opposé aux nouvelles taxes sur l’argent mobile

« La décision réduira les frais d’utilisation finale. Nous pensons qu’en libérant le potentiel de croissance de M-Pesa, nous pouvons aborder de manière significative l’inclusion financière », a déclaré Hilda Bujiku, directrice générale par intérim de l’opérateur de télécommunications.

Selon la GSMA, les frais de transaction moyens sont passés de 3 % à 369 % selon la transaction, suite à l’introduction de la nouvelle taxe sur l’argent mobile.

Par exemple, les frais moyens pour un transfert entre 40 000 Tsh (17,08 $) et 49 999 Tsh (21,36 $) ont augmenté de 369 %, passant de 407 Tsh (0,17 $) à 1 907 Tsh (0,81 $). Le nouveau prélèvement s’applique en plus de la taxe sur la valeur ajoutée de 18 % et des droits d’accise sur les transferts d’argent mobile et les frais de retrait de 10 %, ce qui rend les transactions d’argent mobile en Tanzanie très coûteuses par rapport à d’autres pays d’Afrique de l’Est.

La GSMA, le groupe de pression mondial des opérateurs de téléphonie mobile, à travers un rapport intitulé “Tanzania Mobile Money Levy Impact Analysis” daté de mars 2022, montre que les transactions d’argent mobile sont devenues plus chères en Tanzanie en raison de la nouvelle taxe.

.

Leave a Comment